Sakaciné n°3

13 02 2011

 

Jeudi 17 février à 19h au lycée Balata

(plan d’accès)

                                 

 Cinéma, aspirine et vautours (2005)

Durée : 99 mn

 

 

Ce film brésilien est le 1er long métrage de Marcelo Gomes (scenario et réalisation).

 

Synopsis :

1942, dans le Nordeste du Brésil. La route de Johann, un Allemand qui fuit la Seconde Guerre mondiale, croise celle de Ranulpho, qui veut partir de cette région sans avenir et « faire sa vie » à Rio de Janeiro. Les deux jeunes hommes parcourent en camion d’immenses étendues désertes. Ils s’arrêtent dans de misérables villages pour vendre aux habitants des aspirines censées les guérir de tout. Pour les appâter, ils projettent un film publicitaire. Saisis, les gens découvrent ainsi le pouvoir ensorcelant du cinéma…

Volontairement contemplative, la caméra de Marcelo Gomes s’attarde sur des détails qui installent une ambiance : des pieds de gamins qui ballottent dans le vide, le désordre du camion, une silhouette noire de femme dans la blancheur d’un village. Enserrant les deux acteurs, étonnants de justesse et de décontraction, le véritable héros du film est la région désertique du Nordeste brésilien que le réalisateur affectionne : des étendues claires isolées et terrassées par la sécheresse bientôt rattrapées par la menace de la guerre.

 

 

Récompenses :

Le film a été proposé aux oscars en 2007 par le Brésil.

Il a reçu en 2005 le Prix de l’Éducation nationale et le prix Un Certain Regard du festival de Cannes


L’auteur :

Marcelo Gomes est né à Recife en 1963.

Son premier acte dans le cinéma a été la création du ciné-club de la ville de Recife. Peu de temps après, en 1991, il reçoit une bourse pour étudier le cinéma à l’Université de Bristol en Angleterre. Ce fut une expérience décisive qui compta beaucoup dans sa formation. «Cette période m’a permis de voir de nombreux films qui n’arrivent jamais au Brésil et j’ai découvert de nombreux grands réalisateurs». Après deux ans d’études, Marcelo retourne au Brésil et fonde sa société de production « Parabolica Brasil » avec laquelle il produit des courts-métrages et des vidéos. Son premier scénario pour le cinéma est Maracatu, Maracatus , court métrage qui a obtenu de nombreux prix dans les festivals, notamment le Prix du Meilleur Court-métrage au Festival de Brasilia. Puis il réalise Clandestina Felicidade qui a reçu le Prix de la Critique au Festival de Gramado. A cette époque, il réalise également plusieurs documentaires pour la télévision.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




cinemad |
ppj |
blu ray folie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AME Médias - Vidéo événemen...
| Yes We Cannes : Le site off...
| UNITED FEDERATION OF PLANETS